Le chocolat en Bourgogne Franche-Comté

Il existe aujourd’hui en France quelques 4.000 chocolatiers-confiseurs, un métier plutôt récent puisque les premières formations datent des années 1980.

Alors que les premières formations professionnelles datent des années 1980, le métier de chocolatier-confiseur attire de plus en plus de monde. Une profession accessible par différents niveaux de formation et qui est défendue et représentée par la Confédération des chocolatiers-confiseurs de France.

« À ce jour on est 18 meilleurs ouvriers de France dans le monde, et c’est le rôle d’une confédération de mettre en valeur et en osmose toute cette profession et tous ces leaders de la profession »
Fabrice Gillotte, Meilleur ouvrier de France – Chocolatier confiseur

Le chocolat, un secteur qui recrute

Si aujourd’hui Fabrice Gillotte a décidé d’arrêter la formation pour se concentrer sur le développement de sa société, il n’hésite pas à faire part de ces connaissances et à transmettre son savoir-faire. Il a notamment été un des premiers à utiliser une machine jet d’eau pour découper le chocolat. Il fait aujourd’hui la promotion de cette innovation bourguignonne en organisant des visites de son atelier pour des professionnels.

« La technologie peut nous amener à faire des développements, à gagner du temps sur les gestes du quotidien pour davantage travailler sur la création »
Fabrice Gillotte, Meilleur ouvrier de France – Chocolatier confiseur

Sur le même sujet :
Comme Noël, Pâques est une fête durant laquelle le chocolat est fortement mis en avant
Le chocolat se consomme sous différentes formes, mais qui ne s'est jamais demandé quelle était
En Bourgogne Franche-Comté, l'artisanat des métiers de bouche regroupe plus de 13.000 salariés. Mais que

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 7470 to the field below:

Dernière modification: 03/04/2017 - Teranima