Patrimoine de la France : Les bières inscrites au même titre que le vin

patrimoine de la France

Depuis le 18 juillet 2014, la bière, partie intégrante du repas gastronomique des français, est inscrite au côté du vin au Patrimoine de la France.

Les bières « issues de traditions locales » ont rejoint le vin comme faisant partie du patrimoine de la France, le 18 juillet 2014.

Dans le cadre d’un projet de loi sur l’agriculture, l’alimentation et la forêt, un amendement a été soumis à l’Assemblée nationale le 20 juin 2014. Soutenu par 73 députés, dont François Sauvadet (Alors député UDI de la Côte-d’Or), Annie Genevard (députée LR du Doubs) et Michel Zumkeller (député UDI du Territoire de Belfort), celui-ci revenait sur le texte amendé en première lecture par les Sénateurs en ajoutant un article reconnaissant au vin, produit de la vigne, et aux terroirs viticoles une spécificité culturelle que n’ont pas les autres boissons alcooliques. Ils demandaient la modification de l’alinéa 2 de l’article 10 bis A en rajoutant au vin la bière. « La bière est mentionnée comme partie intégrante du repas gastronomique des Français, […] inscrit […] sur la liste représentative du patrimoine immatériel de l’humanité, établie par l’UNESCO », avaient-ils exposé pour appuyer leur requête.

La bière inscrite au Patrimoine de la France

Un mois après, le Sénat a inscrit, le 18 juillet 2014, aux côtés du vin, « les bières, les cidres, les poirés et les spiritueux, issus des traditions locales » au patrimoine de la France. Une décision prise en deuxième lecture du projet de loi sur l’agriculture.

« Il s’agit de reconnaître certains produits comme faisant partie du patrimoine culturel, gastronomique et paysager de la France »
Jean-Claude Lenoir, Sénateur de l’Orne et auteur de l’amendement

L’amendement n° CE937 de l’Assemblée nationale évoquait notamment une culture multimillénaire de la bière en France, ainsi que la renaissance des brasseries locales dans toutes les régions de France et outre mer.

Sur le même sujet :
Mulot et Petitjean ouvre son musée du pain d'épices à Dijon.
Les Climats de Bourgogne seront de nouveau à l'honneur dans le
Pour protéger les vignes du gel en Bourgogne Franche-Comté, les viticulteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 4990 to the field below:

Dernière modification: 15/03/2017 - Teranima