Les biscuits en Bourgogne Franche-Comté

Les biscuits en Bourgogne Franche-Comté

Biscuits roses, madeleines, pains d’épices, … les biscuits en Bourgogne Franche-Comté occupent un poids culturel important.
© Teranima

Si le plus connu est le pain d’épices, les biscuits en Bourgogne Franche-Comté racontent une histoire et représentent une part non négligeable de l’industrie agroalimentaire.

Alors que les premiers biscuits auraient fait leur apparition il y a quelques dizaines de milliers d’années, l’histoire politique et les influences allemandes, autrichiennes et polonaises expliquent le poids culturel de certains biscuits dans l’Est de la France. Biscuits roses, goûters secs, madeleines, … Le pain d’épices était notamment très apprécié déjà à l’époque des Ducs de Bourgogne. Mais c’est au XIXe siècle, dans les années 1870, qu’Auguste Pernot industrialisera la biscuiterie avec la production de ses Biscuits Pernot. Une entreprise dijonnaise qui emploiera jusqu’à 1.200 personnes à son apogée, avant la Grande guerre.

Les biscuits en Bourgogne Franche-Comté, du pain d’épices aux madeleines

En France, en 2015, 514.000 tonnes de biscuits et gâteaux ont été produits par plus de 12.500 employés de 130 unités de production. Un total de vente qui représente pour le secteur quelques 2.15 millions d’euros. Sur le marché français, le pain d’épices, notamment bourguignon, représente 3 % des gâteaux produits, avec un peu plus de 4.000 tonnes de pain d’épices produits par an. Côté madeleine, la France en produit près de 43.500 tonnes par an, soit un peu moins de 32 % de la production totale de gâteaux. En effet, ces deux derniers sont, selon les chiffres de la collective des Biscuits et Gâteaux de France, classés parmi les gâteaux et non les biscuits.

Une grande diversité de produits en Bourgogne Franche-Comté

Si la Bourgogne est notamment connue pour ses pains d’épices et sa célèbre fabrique Mulot et Petitjean, et la Franche-Comté plus orientée biscuits pour l’apéritifs, avec la biscuiterie Cornu. On produits aussi toute autre forme de biscuits et gâteaux en Bourgogne Franche-Comté. En Côte-d’Or, notamment, la biscuiterie Mistral produit tout un ensemble de recettes de madeleines. Du côté des grands groupes industriels, la non moins célèbre biscuiterie Saint-Michel, plus grande pâtisserie industrielle de France, fabrique aussi en Bourgogne Franche-Comté, dans la Nièvre.

Sur le même sujet :
Élue présidente de la FNSEA jeudi 13 avril, elle assurait l'intérim
Si la Bourgogne Franche-Comté est très grande productrice d'orge brassicole, la bière fait aussi l'objet
En forte baisse quantitativement, le millésime 2016 sera tout de même

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 8331 to the field below:

Dernière modification: 09/05/2017 - Teranima