Millésime 2016, belle surprise pour les vins de Bourgogne

millésime 2016

Malgré les derniers événements climatiques, le millésime 2016 présentera de belles surprises en Bourgogne

Alors que le beau temps n’était pas au rendez-vous, l’histoire se finit tout de même bien pour les vins de Bourgogne. Le millésime 2016 sera un miraculé.

C’est une histoire qui se termine bien pour les vins de Bourgogne, affichant une qualité inespérée au vu d’un démarrage compliqué. Malgré tout, et eu égard aux événements climatiques du printemps, la récolte est sans doute parmi les plus faibles de ces 20 dernières années.

Une météo désastreuse

Tout a commencé fin avril … Alors que les premières feuilles sont déjà là, la nuit du 26 au 27 avril 2016 sera extrêmement froide. Un phénomène plutôt courant, encore n’aurait-il pas fallu qu’il grêle violemment quelques jours plus tôt sur le sud du vignoble. À cela venant se rajouter un nouvel orage de grêle touchant le Mâconnais et le nord de la Bourgogne, le 27 mai. Une partie importante de la récolte est d’ores et déjà compromise. Heureusement, la tendance s’inversera radicalement le jour du solstice d’été. Après l’humidité et le froid, le soleil et la chaleur s’installent. De quoi redonner des forces aux vignes. Si les raisins mûriront dans de très bonnes conditions, cela se fera avec un peu de retard. Les vendanges démarreront cette année vers le 20 septembre et s’étendront sur un mois.

Un millésime 2016 à la hauteur des espérances

Si les récoltes ont été moindres, les raisins sont parfaitement sains et mûrs. La vigne a même profité de l’été pour repartir de plus belle, ouvrant de belles perspectives pour le millésime 2017. D’ailleurs, les secteurs épargnés par le gel et la grêle affichent de beaux rendements. D’après un récent communiqué du Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne, « au cours des vinifications, le potentiel qualitatif se confirme très rapidement. Les équilibres en bouche confèrent élégance, finesse et structure aux vins, en blanc comme en rouge ».

« Ils constituent la signature inattendue de ce millésime »
Communiqué du BIVB

Côté technique, les blancs présentent une belle matière qui devrait s’exprimer à l’issue des fermentations malolactiques. La palette aromatique, marquée par les fruits blancs, devrait également s’enrichir au cours de l’élevage. Les vins rouges surprendront de par l’intensité de leurs couleurs d’un rouge profond et éclatant. Il faudra cependant attendre quelques mois pour découvrir toute la personnalité de ces vins. Enfin, les vins de base des Crémant de Bourgogne sont ronds, subtils et frais. Ils présentent les caractéristiques de leurs terroirs, avec un juste équilibre basé sur une acidité présente sans excès. Toute la palette aromatique du Chardonnay se retrouve. Le Pinot Noir donne des vins fins et souples, aux arômes de fruits rouges. Quant au cépage gamay, avec une saveur acidulée, il sera très expressif.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Consommez avec modération.

Sur le même sujet :
Soutenue par Olma Invest depuis 2012, la Maison Chanzy possède aujourd'hui
La pièce des Présidents, un Corton Bressandes Grand Cru Hospices de
Après une première vie professionnelle passée dans le football, Eric Carrière s'est recyclé dans le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 1383 to the field below:

Dernière modification: 15/11/2016 - Teranima