Avec SurroNov, Novolyze débarque outre-atlantique

novolyze-Surronov

La startup dijonnaise Novolyze conquiert le marché américain avec sa gamme de germes SurroNov.

La startup dijonnaise Novolyze, reconnue sur le marché des biotechnologies appliquées à l’agroalimentaire, lance sa nouvelle gamme de produits SurroNov et conquiert le marché américain.

Présentée cet été au congrès IAFP North America, SurroNov est une gamme de germes modèles innovants mimant le comportement des pathogènes alimentaires. L’idée étant de pouvoir les utiliser directement en milieu industriel, ces germes modèles non-pathogènes pourront ainsi valider l’efficacité de débactérisation des procédés agroalimentaires comme l’extrusion, la pasteurisation, le séchage, la torréfaction ou encore la cuisson. En d’autres termes, cette nouvelle gamme de produits permettrait de tester le véritable équipement, dans son environnement, plus facilement et à moindre coup.

SurroNov, des impacts environnementaux et sociétaux

Du fait de leur non-pathogénicité, les germes modèles de la gamme SurroNov diminuent ainsi les risques bactériologiques liés à la manipulation de germes pathogènes du type Salmonella ou Listeria. Mimant au mieux ce type de germes, ces nouveaux produits permettent aussi une diminution de la production énergétique lors des études, tout en préservant les procédés organoleptiques.

« Notre ambition est d’offrir des solutions innovantes à nos partenaires afin de mieux contrôler leurs risques microbiologiques et d’améliorer la sécurité des aliments »
Pierre-Olivier Béal, business development Manager, Novolyse

Novolyze, une startup dijonnaise sur le territoire américain

En 2012, Karim Khinouche et Nicolas Braun ont fondé Novolyze après avoir tous deux travaillé pour un équipementier industriel. Ils ont ainsi pu observer que la demande en décontamination des produits industriels était de plus en plus forte. Après trois à quatre années de recherches intensives, le duo d’entrepreneur a créé une filiale aux Etats-Unis.

« L’évolution des pratiques de décontamination dans l’industrie de l’agroalimentaire touche beaucoup les américains. On a pu participer à beaucoup de congrès américains et ainsi rencontrer les clients cibles »
Pierre-Olivier Béal, business development Manager, Novolyze


Reportage réalisé il y a quatre mois dans le cadre d’un magazine sur l’innovation au cœur de la FoodTech.

Sur le même sujet :
Depuis décembre 2016, l'application mobile Moovin'Food, permettant de trouver le food
Christophe Breuillet, directeur de Vitagora, a été invité à présenter le
Au CES 2017, certaines entreprises et startups ont misé sur l'alcool. Vin, bière, cocktail, ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3249 to the field below:

Dernière modification: 12/10/2016 - Teranima