Le bourguignon Fred Bernard voyage au pays du Comté

bourguignon fred bernard chroniques-de-la-fruitière-couvertureAprès Chroniques de la Vigne, le bourguignon Fred Bernard continu de faire voyager ses lecteurs avec un nouvel ouvrage sur le pays du Comté.

Si la Bourgogne et la Franche-Comté sont maintenant liées territorialement, ces deux régions le sont depuis un moment dans nos assiettes. Fred Bernard s’en amuse d’ailleurs en confiant « je n’ai jamais vu un autre formage descendre dans les caves ».

Pourquoi certains fromages ont des trous ? Qu’est-ce qui fait qu’un bon Comté est certifié AOC ? De quelle vache provient le lait dont il est issu ? C’est autant de questions qui restaient sans réponses au bourguignon Fred Bernard, avant de partir à l’aventure pour dessiner ce roman.

« Benoît Cousin, mon éditeur chez Glénat, avait le désir que j’écrive une suite aux Chroniques de la Vigne. J’aurais pu faire parler mon papi encore longtemps, du vin et de la vigne, mais à mon sens, j’avais raconté le meilleur. C’est d’abord sur le ton de la blague qu’est venue l’idée d’écrire en toute logique sur le fromage après le vin »
Fred Bernard

Le bourguignon Fred Bernard, en candide reporter

En curieux de nature, Fred Bernard décide alors de partir sur les traces de son passé, là où il skiait l’hiver venu, dans un Jura enneigé, et faisait de la moto aux beaux jours, dans la vallée de La Loue. Du pré, en compagnie des vaches, jusqu’au crémier qui vend le Comté dans sa boutique, en passant par les transporteurs de lait, les fromagers et les affineurs, Fred Bernard emporte son lecteur dans cet univers qui fait le terroir de la région.

« Le hic, c’est que je ne connaissais personne aux manettes de la filière Comté. Glénat s’est occupé de tout. J’ai rencontré des inconnus et rapporté leurs propos et leurs mots. C’était émouvant pour moi qui ai dévoré des meules de Comté dans ma vie depuis mon enfance »
Fred Bernard

Chroniques de la fruitière, voyage au pays du Comté

Et s’il fallait résumé les Chroniques de la fruitière, après Chroniques de la vigne, Fred Bernard propose une nouvelle manière de découvrir un important fleuron du patrimoine gastronomique, tout en tendresse mais aussi avec une petite pointe d’humour. Juste ce qu’il faut pour absorber ces 152 pages de dessins couleurs pastels aux traits fins de Fred Bernard, co-scénarisés par Vincent Bernière.

« C’est rassurant de voir que ces agriculteurs français qui travaillent si dur ne sont pas tous à l’agonie. Le prix du lait dans la filière Comté est le double de la moyenne nationale. Alors personne ne se plaint. Personne ne s’en vante non plus. Ils savent que rien n’est jamais acquis et qu’il faut rester très vigilant sur la qualité du produit et sur la protection de l’environnement. À dire vrai, cette dimension sociale et politique autant que gastronomique m’a bouleversé »
Fred Bernard

bourguignon fred bernard chroniques-de-la-fruitière-page-2

Sur le même sujet :
De nouveaux établissements ont fait leur entrée au Gault&Millau 2017 et
Ce jeudi aura lieu, sur le campus dijonnais de l'université de
Les deux cinémas seront dans les deux derniers bâtiments (le bâtiment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 6989 to the field below:

Dernière modification: 12/10/2016 - Teranima