Fermes ouvertes : nos fermes ont la côte !

Fermes ouvertes

« Fermes ouvertes : Nos fermes ont la cote ! », dimanche 18 septembre en Côte-d’Or

Organisée par Demain en main, l’association de la Fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de Côte-d’Or, la journée « fermes ouvertes » fête son 5e anniversaire.

Dimanche 18 septembre, cinq exploitations de Côte-d’Or ouvriront leurs portes au grand public. Durant une journée, les exploitants proposeront différentes animations, mais aussi des dégustations et des cadeaux. Enfin des visites seront aussi organisées tout au long de la journée. Proximité sera donc le maître mot de cette journée classée sous le signe du patrimoine, au niveau européen.

Journée fermes ouvertes en Côte-d’Or

Pour visiter l’une des cinq exploitations ouvertes pour l’occasion, trois horaires fixes sont proposés au public : 10h, 14h ou 16h. Tout au long de la journée et de manière discontinue, il sera possible d’apprendre le métier de céréalier chez Philippe Gransagnes à la ferme du Bois de Change (route de Couternon) à Quetigny, mais aussi de découvrir les montbéliardes chez Marie-Hélène et Pascal Gervasoni à Essarois, ainsi qu’au GAEC Tournier à Ruffey-Lès-Beaune. Pour se restaurer, il faudra prendre la direction de La Villeneuve-sur-Vingeanne, au GAEC des 3 Provinces, ou à Saulon-la-Chapelle chez Poul’et compagnie. À la fin de chaque visite, un moment de convivialité articulé autour d’un verre de l’amitié et agrémenté de produits du terroir sera proposé au public.

Véhiculer une image positive de l’agriculture

En activité depuis 2011, l’association Demain en main, créée par la fédération départementale des syndicats d’exploitants agricoles de Côte-d’Or, a pour objectif l’animation, la promotion et le renforcement du dynamisme de l’agriculture. En organisant l’opération « Fermes ouvertes : Nos fermes ont la cote ! », l’association souhaite véhiculer auprès du grand public une image positive de l’agriculture. L’occasion aussi pour ses exploitants de partager la réalité du métier de paysan, mais surtout leur passion de ce métier.

Sur le même sujet :
La filière céréalière représente, en Bourgogne Franche-Comté, plus de 20.000 emplois. Il est produit chaque
Comment pérenniser son exploitation céréalière en cas de mauvaises récoltes, notamment dues aux intempéries ou
La Flavescence Dorée est une maladie bactérienne qui se caractérise, entre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 8577 to the field below:

Dernière modification: 16/09/2016 - Teranima