Vente aux enchères : 3.8 millions d’euros de Romanée-Conti

romanée-conti-echezeaux-teranimaHier (dimanche 22 mai) s’est déroulée à Genève une vente aux enchères remarquable. En effet, 1 400 bouteilles de Romanée-Conti ont été vendues pour 3.8 millions d’euros. La vente regroupait sept grands crus produits entre 1952 et 2011 (Romanée-Conti, La Tâche, Richebourg, Romanée-Saint-Vivant, Grands Echezeaux, Echézeaux et Montrachet). Mais ce n’est pas les prix d’acquisition qui ont fait de cette vente un événement, (le lot avait été estimé à 3.6 millions d’euros), mais plutôt la quantité de bouteilles mise en vente : plus de 1400 !

La production du domaine Romanée-Conti est l’une des plus chères de par sa rareté. Seulement 200 bouteilles sont produites par an. Le domaine ne possède, en effet, que 30 hectares de vigne dont seulement un hectare de grands crus Romanée-Conti. Il existe même une liste d’attente de plus de 100 000 personnes pour acquérir ne serait-ce qu’une seule bouteille de cette délicieuse boisson. La vente d’autant de bouteilles est donc très rare.

Une cinquantaine de personnes ont participé à cette vente aux enchères, la plupart par téléphone pour des acheteurs asiatiques.  Le succès était au rendez-vous. Parmi les ventes notables, un jéroboam de trois litres daté de 1999 a été acheté pour 53 000 euros et un lot de 12 bouteilles de 1988 s’est vendu 127 433 euros. Les bouteilles appartenaient toutes à un seul et unique propriétaire qui a souhaité garder l’anonymat.

Sur le même sujet :
Vin et numérique seront à l'honneur lors du forum éponyme, le 2 juin, de 16h
De nouveaux établissements ont fait leur entrée au Gault&Millau 2017 et
Ce jeudi aura lieu, sur le campus dijonnais de l'université de

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 5335 to the field below:

Dernière modification: 16/03/2017 - Teranima