Dénutrition : vers une meilleure prise en charge alimentaire ?

Jeudi 16 mars 2017, le collectif de lutte contre la dénutrition donnera une conférence à la Maison des Sciences de l’Homme, sur le campus dijonnais.

Depuis fin 2016, le Collectif de lutte contre la dénutrition organise conférences et événements pour mobiliser la société civile afin que les pouvoirs publics prennent des mesures pour mettre fin à cette maladie silencieuse qui touche plus de deux millions de français. C’est dans cet objectif que le collectif entame un tour de France des régions en 2017, avec comme première ville étape Dijon. Intégrant trois programmes innovants de recherches sur l’alimentation des personnes âgées, Renessens, Alimassens et Alims, Dijon est ainsi un pôle d’excellence en la matière.

Une soirée autour de la dénutrition et de la prise en charge alimentaire

Ce jeudi 16 mars 2017, aura donc lieu une conférence suivi d’un débat, avec comme thème : « Dénutrition : vers une meilleure prise en charge alimentaire ? », au Forum des Savoirs, dans la Maison des Sciences de l’Homme, sur le campus dijonnais de l’université de Bourgogne. Dès 17h, Virginie Van Wymelbeke, chercheur en nutrition au CHU Dijon Bourgogne, et Corinne Buisson, diététicienne au CHU Dijon Bourgogne, présenteront le projet Renessens, ou comment personnaliser la prise en charge alimentaire des seniors dépendants. Claire Sulmont-Rossé, directrice de recherche au Centre des sciences du Goût et de l’Alimentation de l’INRA, présentera quant à elle le projet Alimassens, consistant à développer et proposer une offre alimentaire de qualité accessible à toutes et tous. Enfin, Clémentine Hugol-Gential, maître de conférence en sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne, et Jean-Jacques Boutaud, professeur en sciences de l’information et de la communication à l’université de Bourgogne, reviendront sur le projet Alims pour comprendre la place du repas dans le dispositif de soins.

Le Collectif de lutte contre la dénutrition

Créé par le professeur Eric Fontaine, président de la Société francophone de la nutrition clinique et métabolisme (SFNEP), ce collectif rassemble de nombreux acteurs de la société civile venant d’horizons différents. Des associations de patients aux professionnels de santé, mais aussi des aidants ou encore des chercheurs en sciences économiques et sociales. Le collectif œuvre ainsi à ce que la dénutrition soit reconnue par les pouvoirs publics comme un enjeu de santé publique de première importance.

Inscription gratuite en cliquant sur ce lien.

Sur le même sujet :
Vin et numérique seront à l'honneur lors du forum éponyme, le 2 juin, de 16h
Ce mardi, le professeur Olivier Assouly, de l'Institut français de la mode, sera à Dijon
Comme Seb, nombreuses sont les sociétés à innover dans l'agroalimentaire pour

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 2969 to the field below:

Dernière modification: 13/03/2017 - Teranima