Concours des Meilleurs ouvriers de France : Appel à candidature

Concours des Meilleurs Ouvriers de France © Société nationale des meilleurs ouvriers de France

Le concours des meilleurs ouvriers de France a lieu tous les trois ans.
© Société nationale des meilleurs ouvriers de France

Ce jeudi 9 mars, le 26e concours des meilleurs ouvriers de France a été lancé à Dijon. L’occasion de lancer un appel à candidature en région.

C’est au sein de la préfecture de Bourgogne Franche-Comté qu’a été officiellement lancé le 26e concours des Meilleurs ouvriers de France, ce jeudi, à Dijon. Christiane Barret, préfète de Région, a en effet reçu les organisateurs du concours, ainsi que des Meilleurs ouvriers de France. À cette occasion, Christian Pouthier, délégué régional Bourgogne Franche-Comté du Comité d’organisation du concours, a annoncé qu’il y avait déjà 150 inscrits en région, avant de rappeler qu’il reste encore un mois pour s’inscrire. Un concours qui se tient tous les trois ans.

Le Concours des Meilleurs ouvriers de France attend les dernières candidatures

Alors que les inscriptions ont commencé le 24 octobre 2016, ils sont pour l’instant 150 inscrits en Bourgogne Franche-Comté. Un chiffre que les organisateurs souhaitent voir doubler d’ici la fin des inscriptions, le 30 mars 2017. Une inscription simple et rapide qui se fait en ligne, pour pouvoir peut-être avoir la chance de participer aux épreuves qualificatives. Des épreuves qui se dérouleront entre mai et décembre 2017, pour sélectionner les candidats qui participeront aux épreuves finales en 2018. Les médailles seront ainsi remises aux Meilleurs ouvriers de France en 2019, un examen qui permet l’obtention d’un diplôme d’Etat de niveau III.

232 métiers représentés

À l’occasion de ce lancement et en plein tour de France des régions, Jean-Louis Chabanne, secrétaire général du Comité d’organisation du concours, a rappelé, à Dijon, que le concours représentait 232 métiers, du charpentier aux métiers du numérique, en passant par les métiers de bouche. En 2015, dans la catégorie « cuisine et gastronomie », Guillaume Royer avait obtenu le fameux col tricolore. Il a aujourd’hui repris les cuisines de la célèbre Abbaye de La Bussière, en Côte-d’Or. Cette même année, aucun candidat n’avait obtenu le fameux sésame dans la catégorie « chocolaterie ».

Sur le même sujet :
Guillaume Royer, Chef des cuisines de l'Abbaye de la Bussière (21),
Chaque année, pas moins de 5.000 nouvelles entreprises artisanales voient le jour en France, dans
Ce mardi, le professeur Olivier Assouly, de l'Institut français de la mode, sera à Dijon

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 1002 to the field below:

Dernière modification: 10/03/2017 - Teranima