Flavescence Dorée : les traitements diminuent en Bourgogne

Flavescence Dorée

La Flavescence Dorée est une maladie bactérienne qui se caractérise, entre autre, par un jaunissement de la feuille de vigne.

Le bilan de la campagne 2016 de lutte et de prévention contre la Flavescence Dorée en Bourgogne est positif. L’usage des traitements continue à diminuer.

Selon un récent communiqué de presse du Bureau interprofessionnel des Vins de Bourgogne, la Flavescence Dorée serait à peu près circonscrite en Bourgogne, entraînant une forte diminution de l’usage des traitements mis au point. En effet, en 2016, la maladie n’a été observée ni dans l’Yonne, ni en Côte-d’Or. Le nombre de cas positifs identifiés reste stable et se concentre autour du foyer historique, dans le nord du Mâconnais.

Flavescence Dorée, une bactérie tueuse de vignes

Maladie de la vigne, la Flavescence Dorée est due à la présence d’un phytoplasme, une petite bactérie qui se loge dans la zone du cep où circule la sève. Reconnaissable entre autre par une certaine coloration de la feuille, cette maladie entraîne, à termes, la mort du cep. En Bourgogne, le dispositif régional de lutte a permis de réduire l’application d’insecticides. En comparaison avec 2015, en 2016, le nombre de surfaces traitées en Côte-d’Or a diminué de 88 % et de 55 % en Saône-et-Loire. Entre 2013 et 2016, la baisse avoisine ainsi les 88 % pour la Saône-et-Loire et 99,5 % en Côte-d’Or.

2017 : aucune parcelle soumise à arrachage

Toujours d’après le BIVB, cette évolution notable est rendue possible par la mise en œuvre conjointe des quatre piliers de la lutte, la prospection, l’arrachage des pieds atteints de jaunisses, le traitement à l’eau chaude de tous les plants et la lutte insecticide. Si le résultat est très positif, la mobilisation des professionnels de la vigne dans la lutte contre cette maladie ne doit pas se relâcher. Des résultats qui confirment le statut d’exception de la Bourgogne. Une des rares régions viticoles qui a réussi à mettre en place un plan de lutte et de prévention régional, concerté et efficace, et qui a permis la diminution de l’utilisation des insecticides et un nombre de cas de Flavescence Dorée faible et stabilisé.

Sur le même sujet :
Après près de dix années d'attente, le Brillat-Savarin a obtenu son
En Bourgogne Franche-Comté, l'artisanat des métiers de bouche regroupe plus de 13.000 salariés et près
Ce dimanche 14 mai, la route des grands crus de Bourgogne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 1365 to the field below:

Dernière modification: 09/03/2017 - Teranima