MuséoParc Alésia : Claude Grapin vous dit tout sur les fouilles qui ont fait renaître Alésia

MuséoParc Alésia vue aérienne D. Fouilloux

Les fouilles archéologique sur la ville gallo-romaine d’Alésia feront l’objet de trois conférences au MuséoParc Alésia.
© D. Fouilloux

En 2017, le MuséoParc Alésia fête ses cinq ans ! L’occasion entre autre de mettre en avant les dernières fouilles archéologiques réalisées sur le site.

Vendredi 17 février, le conservateur Claude Grapin, en charge des collections d’Alésia, donnera la première des trois conférences qui mettront en avant les dernières fouilles archéologiques entreprises depuis quelques année. Dès 20h, le conservateur en chef du patrimoine au Conseil départemental de la Côte-d’Or reviendra sur la fouille d’archéologie préventive préalable à la construction du Centre d’interprétation. Réalisée en 2008, cette fouille a permis de révéler en totalité une nécropole de l’époque gallo-romaine. Des études ont même dévoilé que les sépultures pourraient appartenir à un même cercle familiale.

Un faubourg et un théâtre antique aussi découverts

Vendredi 17 mars, Claude Grapin reviendra aussi sur la découverte d’un faubourg de l’antique Alésia. Il y a maintenant trois ans, la fouille d’archéologie préventive réalisée sur l’emprise qui accueillera le futur musée a dégagé tout un quartier correspondant à l’entrée sud-ouest de l’oppidum gaulois puis de la ville antique d’Alésia, le tout sur une superficie de 9.000 mètres carrés. Enfin, vendredi 17 novembre, le conservateur en charge des collections d’Alésia terminera son cycle de conférences sur une synthèse des nombreuses campagnes de fouilles réalisées sur le théâtre antique d’Alésia, de 1906 à 2009.

Parole aux jeunes chercheurs au MuséoParc Alésia

2017 sera aussi l’occasion, pour de jeunes doctorants, de venir présenter leur sujet de recherche à un auditoire plus large que celui des bancs de la fac. Trois conférences sont déjà programmées au MuséoParc Alésia. La première aura lieu vendredi 7 avril à 19h. samantha Heitzmann, doctorante à l’université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne parlera de l’Archéologie des sanctuaires gallo-romains et plus particulièrement de l’offrande de fibules et autres bijoux. Vendredi 12 mai, ce sera au tour de Joëlle Rolland, doctorante dans la même université, de présenter son enquête sur le verre chez les Gaulois, un artisanat du prestige. Enfin, Jonhattan Vidal, docteur en archéologie à l’université de Bourgogne Franche-Comté, sur les différentes méthodes de recherches utilisées ces deux derniers siècles pour révéler la ville antique d’Alésia, de la fouille au laser, vendredi 16 juin, à 20h.

Plus d’informations sur le site du MuséoParc.

Sur le même sujet :
Les Climats de Bourgogne seront de nouveau à l'honneur dans le
Pour protéger les vignes du gel en Bourgogne Franche-Comté, les viticulteurs
"Une minute, un vignoble" plongeait au cœur des Climats de Bourgogne,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 7506 to the field below:

Dernière modification: 15/02/2017 - Teranima