APIcité : Dijon labellisée pour la cause des abeilles

apicité

Depuis 2013, la ville de Dijon s’inscrit dans une démarche de sauvegarde des abeilles et autres insectes pollinisateurs.

L’Union nationale des apiculteurs français a décerné à Dijon le label APIcité en décembre dernier, pour ses nombreuses actions en faveur des abeilles.

Dijon est l’une des quatre communes à avoir obtenu le label « 3 abeilles » APIcité, le plus haut niveau de distinction. Appuyée par le Jardin des sciences, la ville mène ainsi une démarche décrite comme exemplaire par le label depuis l’implantation des premières ruches au Parc de la Colombière, en 2013. Ce label se situe dans le prolongement du programme « Abeille, sentinelle de l’environnement », auquel Dijon participe.

Le label APIcité

L’objectif de ce label, accordé pour deux ans, est de valoriser les politiques locales en matière de protection des pollinisateurs. En effet, il s’inscrit dans un philosophie de communication et de sensibilisation sur le rôle primordial de l’ensemble des pollinisateurs dans le maintien de la biodiversité, et la nécessité de les protéger. La ville de Dijon compte aujourd’hui une centaine de ruches. Il y aurait plus de deux millions d’abeilles butinant dans l’agglomération dijonnaise, dans les parcs et jardins, mais aussi sur les toits et les balcons.

Sur le même sujet :
Aujourd’hui très connu en Bourgogne pour sa fameuse crème, le cassis est originaire du nord
Remis récemment sous les feux des projecteurs, le label Viandes de France a pourtant été
Fête populaire irlandaise, la Saint-Patrick est aujourd'hui fêtée aux quatre coins

Un commentaire

cielnature

La démarche est exemplaire, bravo !!!
Mais pour quel résultat ?
A titre de comparaison en 2009 Paris se vantait de produire en moyenne 100 kg de miel par ruche.

Réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

For spam filtering purposes, please copy the number 3834 to the field below:

Dernière modification: 04/01/2017 - Teranima